Infos médias

08 | 09 | 16
« Conditions extrêmes ? Rien n’arrête le cuivre ! » - Lancement d’une série mensuelle d’études de cas
Énergie et énergies renouvelables, Transport, Conception et industrialisation, Santé, Architecture, Aquaculture

Le métal rouge et ses alliages – comme le laiton et le bronze – ont été historiquement utilisés par les ingénieurs pour leurs propriétés physiques (conductivité électrique et thermique, malléabilité, propriétés antibactériennes) ; ils sont étroitement liés à l’histoire du progrès technique.

Aujourd’hui, le cuivre est omniprésent dans notre quotidien : appareils électroniques, électricité, transport de l’eau, automobile... Mais il est aussi exploité pour des applications techniques spectaculaires, soumises aux conditions extérieures les plus dures, et nécessitant des matériaux aux propriétés exemplaires. Sa résistance aux températures extrêmes, mais aussi sa solidité et sa malléabilité, en font un matériau de choix pour des installations de haute montagne, sous-marines ou encore destinées à voyager dans l’espace.

Sur son site internet, l’Institut Européen du Cuivre lance la publication d’un panorama d’installations spectaculaires à travers le monde : chaque mois une nouvelle étude de cas sera publiée.

« Le cuivre est très résistant à la corrosion, explique O. Tissot, Directeur des programmes France de l’Institut Européen du Cuivre. Ses propriétés ont toujours permis à l’Homme de réaliser des prouesses techniques, à l’image des premiers instruments scientifiques, comme les boussoles, jusqu’à l’invention de l’électricité… Dans les conditions les plus difficiles, le cuivre s’impose comme la solution incontournable pour dépasser les barrières de la nature. »