Infos médias

20 | 10 | 16
Lutte contre les épidémies : quand écoles, collèges et bureaux passent au cuivre
Décoration d'intérieur, Santé, Architecture
Quand les lieux publics s’équipent de cuivre contre les épidémies

En France, de nombreux lieux publics se sont dotés en 2016 d’équipements en cuivre antibactérien labellisés Cu+. Exemple le plus marquant, au collège Louis Pasteur de Sermaize-Les-Bains, des éléments en cuivre antibactérien ont été mis en place là où les microbes se développent habituellement : mains courantes des escaliers principaux, barres de maintien pour personnes à mobilité réduite dans les sanitaires, bâtons de maréchal des portes d’entrées, mais aussi 129 poignées de porte.

L’objectif : limiter les risques de transmission des maladies entre les élèves. Les virus et bactéries responsables des épidémies hivernales ne survivent pas plus de 30 minutes en moyenne sur les surfaces en cuivre. Remplacer toutes les surfaces les plus fréquemment touchées, comme les poignées de porte, les mains courantes, les interrupteurs, etc., par des éléments en cuivre ou en alliage de cuivre, permet ainsi de limiter les risques de contracter des maladies. Rappelons que 80 % des infections sont transmises par contact avec des personnes ou des objets.

Dans la Marne, la solution « cuivre » est portée au niveau départemental

Dans la Marne, la solution « cuivre » est portée au niveau départemental. A Sainte Ménéhould, dans les locaux de la future Circonscription de solidarité départementale, les 38 poignées de porte seront aussi en alliage de cuivre antibactérien, labellisées Cu+.

Pour sa reconstruction en 2016, l’école élémentaire de Bazancourt a également fait le choix de s’équiper, les enfants étant les plus fragiles face aux bactéries et virus, avec 59 poignées de porte en cuivre antibactérien.

Enfin, en Seine et Marne, dans les nouveaux bureaux de l’entreprise Jeulin, les poignées de porte sont en alliage de cuivre ! Cette entreprise spécialisée dans la conception de matériels pour l’enseignement des sciences, a souhaité offrir le meilleur cadre de travail possible à ses salariés et l’hygiène a été désignée comme une priorité pour eux. 

L’efficacité du cuivre confirmée par de nouvelles études

Une nouvelle étude publiée en octobre 2016 dans la revue scientifique Letters in Applied Microbiology a ainsi prouvé que les petites surfaces de contact (poignées de porte, interrupteurs…) en cuivre et alliages de cuivre sont recouvertes de deux fois moins de bactéries que les équipements classiques, en testant ceux-ci dans des conditions réelles (crèches, bureaux, maison de retraite…). En effet, alors que les germes et microbes peuvent survivre plusieurs jours sur des matériaux courants, le cuivre utilisé dans la Marne détruit 95 % des virus (grippe, gastroentérite) et des bactéries (notamment les bactéries multi résistantes aux antibiotiques comme le SARM) dans un délai de 30 minutes à 3 heures sur toutes les surfaces de contact (poignée de porte, rampes, poignée de tirage, barres d’appui…)

Le cuivre antibactérien constitue ainsi une solution de prévention non négligeable face à la menace de la résistance des bactéries aux antibiotiques, et ce alors qu’une récente étude britannique estime que le développement des super-bactéries, résistantes aux antibiotiques, pourraient être à l’origine de 10 millions de morts par an d’ici à 2050.