Eclairage de jardin automatique

Eclairage de jardin automatique

De plus en plus de personnes utilisent leur terrasse et leur jardin pour agrandir leur espace de vie. Pour ceux qui veulent profiter de leur jardin le soir ou pendant l'hiver, un bon éclairage est primordial. Un jardin bien éclairé agrandit l’espace intérieur et crée de la profondeur. Pour allumer la lumière du jardin, plusieurs solutions s’offrent à vous. Mais quel est le meilleur choix selon votre situation ?

L’interrupteur

Nous avons l’habitude d’éclairer notre jardin grâce à un interrupteur classique. Il se trouve en général à l'intérieur de la maison à un endroit d’où vous pouvez voir le jardin. Cependant, il est facile d'oublier d’allumer ou d’éteindre la lumière. Avec un interrupteur traditionnel, vous devez forcément vous déplacer pour activer l’éclairage en fonction de la nuit qui ne tombe pas à la même heure tout au long de l'année. Vous aimeriez peut-être de la lumière dans votre jardin lorsque vous vous réveillez en hiver, ce qui est inutile en été, quand le soleil est déjà haut à la même heure.

Il n'est pas non plus toujours évident de voir que les lumières sont allumées durant la journée, surtout lorsque l’on utilise des lampes fluorescentes compactes ou des LED (même si ces systèmes sont caractérisés par une faible consommation d'énergie). Cela peut entraîner une consommation d'énergie inutile. Un interrupteur, doté d’un voyant lumineux, peut vous indiquer que les lumières du jardin sont allumées. Cependant, il ne faut pas oublier que si vous allumez ou éteignez l’interrupteur, il vous faudra faire également la manipulation inverse lorsque ce sera nécessaire. En d’autres termes, un interrupteur n’est sans doute pas la meilleure commande d'éclairage de jardin.

Les détecteurs de mouvement

Les détecteurs de mouvement sont souvent installés sur la terrasse mais rares sont ceux disséminés dans le jardin. On retrouve souvent un éclairage de jardin s’allumant et s’éteignant automatiquement après une période prédéfinie pour parcourir, par exemple, le chemin de la terrasse à un abri de jardin. Mais au retour, la lumière s’est peut-être déjà éteinte sans que vous puissiez la réactiver automatiquement car le détecteur de mouvement est trop loin ! Il est nécessaire de posséder plusieurs capteurs de mouvement lorsque vous sortez ou revenez de la maison. Si vous le souhaitez, le capteur peut être combiné avec un interrupteur afin de s'assurer que les lumières restent allumées pendant une période plus longue. En allumant la lumière, les détecteurs de mouvement contribuent également à éloigner les intrus.

Un capteur de lumière serait-il le bon choix ?

Un capteur de lumière peut allumer les lumières extérieures lorsque l'intensité lumineuse descend en-dessous d'un certain seuil. Quand le ciel s'éclaircit, le capteur éteint les lumières. Cependant, laisser les lumières allumées toute la nuit n'est pas forcément judicieux. Il est possible d'utiliser un interrupteur pour interrompre le fonctionnement du capteur de lumière lorsque l’on se couche et ainsi éviter de gaspiller de l'énergie. Cependant, le lendemain matin, on risque d'oublier de réenclencher le capteur. Ainsi, le capteur de lumière ne fonctionnera pas automatiquement le soir suivant.

La minuterie serait-elle la solution ?

Une minuterie permet d’éteindre automatiquement l’éclairage la nuit lorsque vous dormez. Cependant, utiliser une minuterie pour allumer la lumière le soir et l’éteindre le matin n’est pas non plus forcément un bon choix car les moments où la nuit tombe et lorsque le soleil se lève diffèrent de jour en jour et de saison en saison. Au cours de l'année, il arrivera que la programmation soit trop tôt ou soit trop tard et il sera nécessaire de modifier manuellement la programmation de la minuterie. La meilleure solution consiste à combiner un capteur de lumière avec une minuterie. Le capteur de lumière peut allumer la lumière dans la soirée et l’éteindre dans la matinée. L’horloge détermine le moment où le capteur de lumière est opérationnel et s’assure que les lumières sont éteintes pendant que vous dormez.

L’horloge saisonnière 

Aujourd'hui, les horloges disposent d’une fonction saison. La localisation géographique est définie lors de l'installation, activant une mémoire interne gérant le lever et le coucher du soleil. Ainsi, la programmation est facile à mettre en œuvre et peut être obtenue de telle sorte que les lumières peuvent être activées ou désactivées à des moments précis de l'année. Dans ce cas également, un interrupteur traditionnel peut être souhaitable afin de contrôler l'éclairage du jardin pendant que vous dormez.

Le contrôle domotique

La domotique est la meilleure offre en ce qui concerne le contrôle. Un capteur de lumière intégré à l’équipement utilise l'horloge interne du système pour ses contrôles automatisés. Le système peut être programmé pour allumer et éteindre les lumières, même pour un laps de temps bien spécifique. 

Si, la nuit, vous entendez du bruit suspect dans le jardin, alors un interrupteur de chevet serait aussi une option. Cet interrupteur éclaire le jardin sans que vous ayez à descendre, par exemple, pour allumer l'interrupteur qui se trouve à côté des portes coulissantes de la terrasse, ce qui est beaucoup plus sécurisant.

La localisation est programmée dans l’horloge de l’interrupteur (Crédit photo : Theben)