Restez au frais !

Restez au frais

Les étés peuvent devenir très chauds dans le centre et au nord de l'Europe. Dans le sud de l'Europe, la chaleur est tous les jours au rendez-vous durant l'été et peut même être difficile à supporter au printemps et à l'automne. Les températures élevées peuvent être agréables durant vos congés, mais vivre avec des températures supérieures à 25 °C ou 30 °C, voire plus, pendant des semaines peut, au bout du compte, être vraiment pénible. Bien dormir avec ces températures devient d’autant plus compliqué.

Avec le réchauffement climatique, la température moyenne en été continue d'augmenter. Il faut donc s’attendre à devoir faire face, dans un avenir proche, à de plus en plus de vagues de chaleur. Que pouvons-nous faire ?

Dans la construction

Pour les bâtiments neufs, il est possible, au stade de la conception, de prévoir une architecture pour tenir le soleil le plus à l'écart possible. Durant l'été, des stores peuvent également empêcher le soleil de chauffer les pièces à travers les fenêtres. Assurez-vous que le store n'est pas surdimensionné afin que le soleil puisse encore chauffer les pièces durant l'hiver.

Écrans solaires

Pour les habitations neuves ou anciennes, un bon écran solaire peut offrir une solution pour empêcher les rayons lumineux d’entrer. Dans ce cas, votre meilleure option est un système automatisé qui fonctionnera aussi lorsque vous n'êtes pas chez vous. Un capteur solaire assurera le déploiement automatique de l'écran solaire. Ce même capteur combiné à un capteur de vent et de pluie peut assurer le repli de l'écran solaire en cas de faible luminosité, de vent fort ou de pluie.

Adapter son comportement

Garder les portes et les fenêtres fermées le plus possible aide, dans une certaine mesure, à éviter que la chaleur extérieure pénètre dans la maison. Le soir et durant la nuit, vous pouvez ouvrir les fenêtres lorsque les températures extérieures sont inférieures à celle de la maison.

Climatisation

Durant les périodes à températures élevées plus longues, les mesures ci-dessus ne suffiront pas à maintenir la température à un niveau acceptable et confortable dans la maison. Dans ce cas, nous devons faire appel à la climatisation. Son fonctionnement est assez semblable à celui d'un réfrigérateur ou d'un congélateur : il comprend toujours un condenseur et un compresseur.

Les habitations sont les plus souvent équipées de systèmes split, pour lesquels le groupe condenseur est installé à l'extérieur. Un tube de refroidissement est raccordé à l'appareil à l'intérieur de l'habitation. Le plus souvent, un thermostat est installé sur le mur et, dans certains cas, l'appareil peut être contrôlé avec une télécommande.

Dans le cas des systèmes mono-split, chaque unité intérieure possède sa propre unité extérieure. Si vous souhaitez refroidir plusieurs pièces, il est plus intéressant d'opter pour un système multi-split, dans lequel les unités intérieures sont toutes raccordées à une unité extérieure plus grande. Les systèmes split possèdent un avantage supplémentaire : ils génèrent moins de bruit à l'intérieur de l'habitation que les systèmes monoblocs.

Contrôle par système domotique

Outre le contrôle du chauffage, les systèmes domotiques peuvent aussi gérer la climatisation. Dans ce cas, les capteurs de température mesurent la température dans la pièce. Lorsque les températures descendent au-dessous du niveau de confort, le chauffage s’enclenche. Toutefois, lorsque la température s'élève au-dessus de la température de confort, la climatisation démarre. Assurez-vous que la température de confort pour le chauffage (par ex. 20 °C) est toujours réglée quelques degrés au-dessous de la température de confort pour le refroidissement (par ex. 23 °C). Cela évitera le fonctionnement simultané du chauffage et de la climatisation. Avec la domotique, il est aussi très simple de programmer des minuteries pour refroidir la maison avant votre retour du travail.
Avec un système split, la partie inférieure est installée à
l'extérieur de la maison (Crédits photo : Ecoair).