Différentes options pour les temporisateurs

Personne n'aime se retrouver dans les escaliers dans le noir

Les temporisateurs qui contrôlent l'éclairage des escaliers existent depuis longtemps. Ces petits dispositifs sont inclus sur le tableau de distribution. L'éclairage des escaliers est activé grâce aux interrupteurs des différents étages de la maison, puis s'éteint automatiquement au bout d'un laps de temps prédéfini. Cela permet d'éviter de gaspiller de l'énergie et, bien entendu, de l'argent. Ce dispositif présente toutefois un inconvénient considérable. Il est à la fois peu pratique et peu sûr car on peut se retrouver soudainement dans l'obscurité et pas forcément près d'un interrupteur lorsque le délai fixé est écoulé. Cette situation dangereuse peut cependant être facilement évitée.

Le temporisateur d'éclairage d'escalier traditionnel

En plus de sa fonction traditionnelle, le temporisateur d'éclairage d'escalier possède normalement un interrupteur permettant de laisser l'éclairage allumé en permanence. Cela peut être utile, par exemple, lors du nettoyage des escaliers : cet interrupteur évite de constamment rallumer les lumières pour disposer d'un éclairage constant. L'inconvénient est que cette fonction ne peut être activée que sur le temporisateur. Pour l'activer, vous devez vous rendre au tableau de distribution, puis y revenir plus tard pour la désactiver.

Un temporisateur d'éclairage d'escalier plus sûr

Différents fabricants proposent un temporisateur d'éclairage d'escalier avec une option d’extinction progressive, ce qui évite de se retrouver soudainement dans le noir. Sur certains dispositifs, l'extinction progressive fonctionne sur différentes étapes. Par exemple, de 100 % à 50 % ou de 100 % à 70 %, puis à 40 % et enfin à 0 %. La période d'extinction progressive est généralement d'une ou deux minutes, ce qui laisse amplement le temps d'atteindre l'interrupteur le plus proche pour rallumer les lumières.

Il existe aussi des dispositifs qui permettent une extinction progressive homogène et graduelle de l'éclairage. Pendant que vous parlez avec un membre de votre famille ou l'un des voisins dans les escaliers de votre immeuble, vous remarquerez que l'éclairage s'affaiblit au bout de la période prédéfinie. Dans ce cas aussi, il vous reste suffisamment de temps pour réactiver l'éclairage.

Toutefois, l'utilisateur doit encore accéder au tableau de distribution pour activer la fonction utilisée pour le nettoyage (lorsque l'éclairage doit rester allumé).

Une temporisateur d'éclairage d'escalier encore plus performant

Lorsque votre maison ou votre immeuble dispose d'un système domotique, vous pouvez créer le summum du temporisateur d'éclairage d'escalier, à condition que tous les points d'éclairage de la cage d’escaliers soient raccordés à un ou plusieurs variateurs. Les commandes doivent de plus nécessiter des interrupteurs équipés d'un voyant de contrôle à LED.

Lorsqu'il commence à faire sombre dans les escaliers, les LED s'allument pour indiquer où se trouvent les interrupteurs permettant d'activer l'éclairage. Dès que l'un des boutons est enfoncé, l'éclairage s'allume à 100 % pendant une période prédéfinie, par exemple, cinq minutes. Durant ce délai, toutes les LED s'éteignent automatiquement. Lorsque la période prédéfinie est écoulée, l'éclairage s'éteint progressivement sur une durée fixe, par exemple, deux minutes. Pendant ce laps de temps, les LED clignotent à intervalles d'une seconde. Si on ne touche à rien, l'éclairage s'éteint complètement et toutes les LED se rallument. Si l'un des boutons-poussoirs est enfoncé durant la période d'extinction progressive, l'éclairage des escaliers se rallume et le temporisateur recommence le décompte depuis le début.

Pour activer la fonction de nettoyage, l'utilisateur peut appuyer sur l'interrupteur pendant deux secondes, par exemple, afin d'allumer les lumières de manière permanente. Pendant ce temps, les LED commencent à clignoter à une fréquence plus élevée (par exemple 0,5 seconde) pour indiquer que la fonction de nettoyage est activée.

Il existe deux solutions pour désactiver ce mode. L'utilisateur appuie rapidement (en moins de deux secondes) sur l'un des interrupteurs pour réactiver l'éclairage. L'éclairage s'éteint alors progressivement après la période prédéfinie. L'éclairage peut aussi être éteint immédiatement en maintenant l'interrupteur enfoncé pendant une durée plus longue, ce qui déclenche l'extinction des lumières dans les escaliers. La première méthode est plus pratique, puisque personne ne risque de se retrouver soudainement dans le noir.

Ce temporisateur d'éclairage d'escalier possède un autre avantage : la fonction de nettoyage peut être activée en appuyant sur n'importe quel interrupteur, vous n'avez plus besoin d'accéder au tableau de distribution pour activer et désactiver la fonction.
Les escaliers sont toujours dangereux. Vous pouvez limiter les risques
en installant un temporisateur d'éclairage d'escalier plus performant.
(Crédits photo : Brilliantlighting.co.uk)