Quelle est votre consommation d’énergie ?

Connaissez-vous vraiment votre consommation d’énergie ?

L’énergie ne cesse d’être de plus en plus chère. Mais avez-vous une idée de ce que vous consommez chaque jour en électricité ou en gaz ? Ou bien quelle quantité d’eau utilisez- vous ? Dans la plupart des pays, les consommateurs paient une avance mensuelle de leur consommation. Une fois par an, ils reçoivent leur relevé définitif sur lequel est mentionnée leur consommation annuelle d’énergie. Ceci permet de comparer la consommation actuelle avec celle précédente. Cependant, est-ce suffisant pour faire prendre conscience qu’ils peuvent utiliser l’énergie de manière plus efficace ? 

La facture d’énergie

Le plus souvent, le dernier relevé vous interpelle et vous vous demandez pourquoi votre consommation d’énergie ne cesse de grimper au lieu de diminuer. Vous pouvez alors tenir une réunion de famille dont le thème serait les économies d’énergie. Durant les deux semaines qui suivent, chacun fera alors plus attention. Cependant, les habitudes ont la vie dure et tout doucement, les remises en question sur la consommation d’énergie seront oubliées… jusqu’au prochain relevé récapitulatif de l’année suivante. Pour la plupart d’entre nous, la consommation totale d’énergie n’est pas un paramètre assez motivant pour qu’il puisse y avoir un réel changement de comportement à long terme. Il nous en faut un peu plus pour véritablement changer nos habitudes.

L’information en direct

Il y a quelques années, Sarah Derby (Université d’Oxford) a publié une étude (voir le lien en bas du texte) montrant l’efficacité de la connaissance directe ou indirecte des données énergétiques dans le contrôle de la consommation. Selon les cas, elle a remarqué que la connaissance indirecte permettait d’économiser entre 0 et 10 % d’énergie tandis que la connaissance directe permettait une économie d’énergie entre 5 et 15 %. En Amérique du Nord, le système du paiement « au réel » a permis de réaliser des économies de l’ordre de 10 à 20 %.

Comment pourrait-on connaître immédiatement notre consommation ?

Tout d’abord, il existe des compteurs d’énergie autonomes qui se branchent dans une prise électrique classique entre le réseau et les appareils. Ces systèmes de mesure indiquent à la fois la consommation d’énergie de l’appareil ainsi que la consommation moyenne quotidienne, hebdomadaire, voire mensuelle dans certains cas. C’est un bon début d’autant plus que l’appareil de mesure peut signaler si le réfrigérateur est vieillissant ou bien si un autre appareil a besoin d’être remplacé par un nouveau modèle avec une étiquette énergétique A+++. Mais l’utilité de cet appareil ne sera plus d’actualité lorsque le nouveau réfrigérateur sera installé !

L’autre désavantage de ces appareils de mesure autonomes est un déploiement extensif dans toute la maison et un affichage pas toujours facile d’accès. Lire ce qui est affiché, à partir d’une prise qui se trouve à raz le sol, peut demander une gymnastique plus que difficile. Et comment lire l’affichage quand la prise de courant se trouve derrière un appareil lourd et volumineux ?

Entre modernité et technologie

Aujourd’hui, le système domotique offre différentes possibilités pour cartographier la consommation d’énergie. Ces données sont le plus souvent disponibles sur un écran de contrôle facilement accessible. Ces écrans peuvent aussi bien contrôler le système domotique que vous dire qui est à la porte d’entrée. Ils vous indiquent non seulement votre consommation d’énergie actuelle mais ils vous informent également de votre consommation d’énergie de la semaine, du mois, voire même de l’année passée. Le plus souvent, ils sont aussi capables d’indiquer le niveau de production d’énergie de vos panneaux solaires photovoltaïques. Plusieurs fabricants ont eu également l’idée de visualiser la consommation d’énergie non pas en kWh ou m3, mais plutôt en valeur monétaire. De cette façon, il est facile de voir immédiatement ce que coûtent certains appareils à différents moments de la journée (Lorsqu’il existe différents tarifs, notamment les heures creuses), ou bien ce que l’on peut économiser en baissant le chauffage d’un degré.

Si vous ne souhaitez pas d’un écran tactile mural, votre smartphone, votre tablette ou bien votre ordinateur peuvent tout à fait vous informer sur votre consommation d’énergie à n’importe quel moment et n’importe où.

Lien vers l'étude de Sarah Derby (En anglais)
L'affichage direct de votre consommation d’énergie journalière.
(Crédits photo : Niko)