Pompes décentralisées pour le chauffage

Des pompes de circulation décentralisées pour votre système de chauffage

En Europe, de nombreuses habitations sont équipées d'un système de chauffage central. Il se compose habituellement d’une ou plusieurs pompes centrales qui font circuler l’eau chaude dans les radiateurs ou le plancher chauffant. Toutefois, une technologie relativement récente prend son essor. Elle emploie des pompes de circulation décentralisées. Chaque radiateur ou chaque circuit de chauffage par le sol possède sa propre pompe de circulation. Les grands avantages de ce système résident dans le fait qu’il permet le chauffage par zone et réduit également les dépenses énergétiques en combustible et en électricité. Le confort général de l’utilisateur augmente, car la température dans chaque pièce est contrôlée séparément.

Le système de chauffage central traditionnel

Jusqu'il y a peu, les maisons et appartements étaient généralement équipés d’une seule pompe centrale pour la circulation de l’eau chaude. Les maisons plus grandes et les bâtiments disposaient de plusieurs pompes. Dans la plupart des cas, ces pompes fonctionnent en continu, même lorsque la demande de chauffage est faible.

Pompes décentralisées

Il est possible de procéder autrement, en installant de petites pompes décentralisées (micro-pompes). Celles-ci sont si petites qu’elles tiennent dans le creux de la main :

(Crédits photo : Wilo)

Chaque radiateur ou chaque circuit de chauffage par le sol et équipé d’une pompe. Une connexion (RJ45) les raccorde à un module de pilotage placé dans le mur. Si nécessaire, ce module de pilotage gère plusieurs radiateurs dans la même pièce. Un câblage en cuivre raccorde le module de pilotage au module de contrôle. Chaque pièce possède au moins un module de contrôle. Tous les modules de contrôles sont raccordés (via un BUS) par un câblage en cuivre au module intelligent ou serveur.


Chaque pièce possède sa propre unité de contrôle (Crédits photo : Wilo).

Économies d’énergie

L’institut Fraunhofer, à la demande de Wilo, a récemment réalisé une étude comparative dans deux maisons identiques et adjacentes. Une maison était équipée d’une pompe de circulation centrale, et l’autre possédait des micro-pompes décentralisées et un système de contrôle électronique. Les deux maisons étaient vides afin d’éliminer l’influence de la présence humaine. Durant toute la période de mesure entre le mois d’octobre et le mois d’avril, les pompes décentralisées ont réalisé une économie de combustible (gaz) de 19 %. Les économies d’électricité ont été encore plus importantes, parvenant à 53 %. Traduit en énergie primaire, les économies totales ont été de 21 % dans la maison équipée de pompes décentralisées. Il va sans dire que ces chiffres sont impressionnants.

Confort et utilisation intuitive

Avec les pompes décentralisées, l’utilisateur peut régler la température de la pièce au moyen des unités de contrôle locales. L’unité de contrôle centrale quant à elle permet à l’utilisateur de gérer à distance les paramètres de chaque pièce. En outre, il est possible de programmer les périodes de chauffage.

Lorsqu’il quitte la maison, l’utilisateur peut configurer l’unité de contrôle centrale pour mettre le chauffage de toute la maison en mode économie ou en mode nocturne. Cette opération peut être effectuée sans devoir aller dans chaque pièce, contrairement à une installation traditionnelle avec une seule pompe de circulation et des vannes thermostatiques. Un système à pompes décentralisées permet d’améliorer considérablement les économies d’énergie. Lors du retour à la maison, le chauffage dans chaque pièce peut être configuré en mode confort à l’aide de l’unité de contrôle centrale.

Les coûts d’installation initiale seront plus élevés que dans le cas d’une installation traditionnelle. Toutefois, en raison des économies d’énergie considérables, ce système mérite d'être envisagé pour les nouvelles constructions et les projets de rénovation totale.
Chaque radiateur ou chaque circuit de chauffage de plancher possède sa propre pompe.
La photo de droite illustre les câbles de la pompe raccordés aux modules de pilotage.
(Crédits photo : Wilo)