Infos

 

Catégories

L’European Copper Institute a le plaisir de vous inviter au congrès Copper Alloys 2018, qui se tiendra du 11 au 12 avril 201 à Milan. L’événement, organisé tous les deux ans, constitue un forum scientifique et et technique entièrement dédié au cuivre et ses alliages. Il est organisé conjointement par le Deutsches Kupferinstitut et Swerea KIMAB.

Cet ouvrage collectif, sous la direction de Michel Pernot, traite de la diversité des usages du cuivre – non des origines de la métallurgie – en soulignant les continuités qui, sur quarante siècles, le font plusieurs fois rebondir. Les regards croisés d’archéologues, de praticiens, d’industriels et d’historiens s’aventurent aussi vers l’art et l’économie ; un vaste champ des sciences humaines est ainsi exploré.

L’Institut Européen du Cuivre révèle aujourd’hui les résultats de la 18e édition des European Copper in Architecture Awards 2017, concours européen qui couronne des réalisations architecturales remarquables utilisant le cuivre. Pour cette édition, la Maersk Tower de Copenhague a fait l’unanimité et reçoit le premier prix du jury. Réalisée par C.F. Møller Architects, la tour monumentale dispose d’une façade dynamique en cuivre, permettant une gestion optimisée de la consommation d’énergie. Les internautes ont eux été séduits par la réhabilitation d’un ancien réservoir transformé en musée de l’eau : le centre Hydropolis, en Pologne, qui remporte le prix du public. Deux mentions spéciales ont également été attribuées au tunnel de Bosruck, en Autriche, et au Lahti Travel Center, en Finlande. Les architectes récompensés montrent avec brio comment le cuivre peut contribuer à l’architecture de demain et à (ré)inventer les villes : les bâtiments deviennent vivants, parfaitement intégrés dans l’espace urbain, dans un souci affirmé de développement durable. Les lauréats sont à retrouver sur www.copperconcept.org.

La façade dynamique serait-elle en passe de devenir la grande tendance architecturale de la fin de la décennie ? Dans cette petite révolution, le cuivre se distingue. Durable, malléable, évolutif, il est un matériau de choix pour les architectes qui innovent pour concevoir des bardages fonctionnels. Les jurés des European Copper in Architecture Awards 2017 peuvent témoigner de cette tendance de fond : quatre des huit bâtiments finalistes de ce prix architectural européen dédié au cuivre ont des façades dynamiques. Celles-ci ne se contentent plus de jouer le rôle d’enveloppe. Sous forme de voiles ou de lames de cuivre, elles sont capables de mieux gérer l’apport de lumière ou de chaleur et d’améliorer la performance énergétique des bâtiments. Sous forme de surface brute qui se patine au gré du temps, la façade donne vie au bâtiment et devient la clé de son intégration environnementale.

L’Institut Européen du Cuivre (ECI) propose aux professionnels du sanitaire et du chauffage de (re)découvrir en vidéo tous les secrets de fabrication des tubes de cuivre. Un nouveau reportage pédagogique et très complet, réalisé en partenariat avec AFNOR Certification, nous emmène dans les coulisses d’une usine française et retrace de A à Z le processus industriel. La vidéo, disponible sur le site www.tube-cuivre.fr, est destinée aux apprentis, formateurs en CFA et lycées professionnels et à tous les installateurs curieux de mieux connaître ces tubes qu’ils utilisent au quotidien. Facile à assembler, résistant à la corrosion et hygiénique, le cuivre est en effet le matériau de référence pour les canalisations : eau chaude sanitaire, chauffage, gaz domestique…

Les prix du concours international de design « Vivre avec le Cuivre » ont été décernés ce mardi 30 mai à Milan. Organisé par les Instituts Italien et Européen du Cuivre, le concours a réuni pour sa 6e édition un nombre record de candidats, de l’Italie au Japon : 300 designers et étudiants ont participé, réinventant des objets du quotidien en utilisant le cuivre et ses alliages. Malléable, hygiénique, recyclable, excellent conducteur de chaleur… les propriétés naturelles du métal rouge en font un matériau de choix pour les designers. Sept projets ont été récompensés dont trois français, et cette année, le palmarès met la petite enfance à l’honneur. Les premiers prix des deux catégories (professionnels et étudiants) ont su exploiter judicieusement les qualités hyginéniques du métal rouge, ses différentes couleurs et textures, pour imaginer des jeux d’un nouveau genre. Les jouets « CuToys » du designer italien Fabrizio Bendazzoli et le jeu d’éveil « Sentoba » des étudiants Français Cyprien de Hautecloque et Laura Thulièvre sont les deux grands gagnants de cette édition 2017.