European Copper Institute

Le cuivre

 

Le cuivre est un métal aux multiples facettes. C’est un oligo-élément essentiel à la vie pour tous les organismes vivants. En tant que métal, il possède de nombreuses propriétés indispensables au monde d’aujourd’hui. Historiquement, le cuivre a été le premier métal utilisé par l’homme et il a accompagné les évolutions de toutes les civilisations jusqu’à nos jours. La production et l’utilisation du cuivre sont des éléments essentiels de la vie économique actuelle.

Le cuivre a eu une extraordinaire importance tout au long du chemin que l’homme a parcouru vers la civilisation et il accompagne et accompagnera encore l’évolution de nos sociétés. C’est le premier métal que l’homme ait découvert car c’est l’un des seuls, avec l’or et l’argent que l’on puisse trouver à l’état naturel sous forme métallique pure et qui soit donc immédiatement disponible. Grâce à sa ductilité et sa malléabilité, il est facile à travailler.
Les anthropologues situent l’âge du cuivre entre l’âge de la pierre et l’âge du bronze. Les premiers travaux furent effectués par martellement et remontent à environ 7 à 8 000 ans avant J.C. et les première fusions métallurgiques furent réalisées en Europe vers 5 000 ans avant J.C. Le cuivre a ainsi littéralement ouvert les portes de l’histoire et, pendant des millénaires, il fut le matériau de base pour construire des armes, des ustensiles d’artisanat, des outils d’agriculture ou des objets domestiques, artistiques et ornementaux. Cette polyvalence d’emploi est due à trois de ses qualités fondamentales : sa disponibilité, sa malléabilité et sa résistance mécanique.

C’est au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle, lorsque l’on découvrit également son exceptionnelle conductivité électrique que se développa l’utilisation industrielle du métal rouge. De nos jours, le cuivre constitue l’un des paramètres les plus significatifs pour mesurer le développement d’une économie. La recherche, l’extraction et la transformation de ce métal apportent une contribution considérable au bien-être les personnes et participent en même temps au développement social.

L’utilisation annuelle du cuivre à l’échelle mondiale approche aujourd’hui les 25 millions de tonnes. Pour répondre à cette demande, la disponibilité du métal rouge ne dépend pas exclusivement de l’extraction minière (cuivre primaire). Contrairement à d’autres métaux, le cuivre recyclé (cuivre secondaire) dispose des mêmes caractéristiques chimiques, physiques et technologiques que le cuivre primaire et constitue une source d’approvisionnement durable participant au concept d’économie circulaire.

Les marchés du cuivre à l’échelle mondiale se répartissent à 50 % pour l’industrie électrique, électronique et électrotechnique, 25 % pour le secteur du bâtiment neuf et celui de la réhabilitation, 10 % pour les domaines de la mécanique et des échanges thermiques, 5 % pour les industries du transport automobile, ferroviaire ou aéronautique, le reste se répartissant dans des domaines plus diffus comme par exemple l’artisanat, d’autres biens de consommation etc.

À feuilleter en ligne : la brochure 'Le cuivre est ...'