L’efficacité du cuivre contre les bactéries confirmée : 2 hôpitaux français publient les résultats de leurs tests

Du 4 au 6 juin 2014, le 25e congrès de la Société Française d’Hygiène Hospitalière réunit à Marseille la communauté scientifique spécialisée. A cette occasion, deux hôpitaux français dévoilent les résultats très positifs de leurs expérimentations sur l’utilisation du cuivre dans la prévention des infections nosocomiales. Le Centre Hospitalier de Rambouillet et le CHU d’Amiens se sont ainsi équipés en 2011 et en 2012 d’éléments en cuivre l (poignées de porte, rampes d’accès, interrupteurs, plaques de propretés, etc.). L’objectif : mesurer la capacité de ce métal à éliminer les bactéries in situ, y compris multi-résistantes, et à protéger les patients. Les deux études parviennent à des conclusions très prometteuses : elles établissent l’impact positif des surfaces de contact en cuivre pour lutter contre la transmission des bactéries multi-résistantes.
Le docteur Patrick Pina, responsable de l’équipe opérationnelle d’hygiène du CH de Rambouillet et auteur de l’étude explique : « Nous sommes aujourd’hui confrontés à une “épidémie” mondiale de bactéries multi-résistantes, responsables d’infections nosocomiales de plus en plus difficiles à traiter. Les résultats prometteurs que nous avons obtenus à Rambouillet plaident en faveur de l’utilisation du cuivre, associé aux mesures ayant déjà fait leurs preuves telles que les solutions hydro alcooliques. Nous tenons avec le cuivre une piste sérieuse de prévention de la diffusion des bactéries multi-résistantes. Il faut poursuivre dans ce sens et intensifier les recherches. »